Accueil / Conseils / L’aide à la complémentaire santé, c’est quoi ?

De nos jours, l’Aide à la Complémentaire Santé ou ACS ne cesse de s’améliorer en créant de nouvelles versions qui offrent des nouveaux avantages en faveur du bénéficiaire. Le montant de l’aide accordée permet de réduire la cotisation annuelle, il varie selon l’âge du bénéficiaire. Cependant, ses conditions d’accès sont assez étroites.

Qui sont les bénéficiaires de l’Aide à la Complémentaire Santé ?

En général, l’Aide à la Complémentaire Santé ou ACS est réservée aux personnes dont les ressources sont légèrement supérieures au plafond d’attribution de la CMU-C (Couverture Maladie Universelle), c’est-à-dire les personnes qui gagnent entre 720 et 970 euros par mois. Il faut remplir trois conditions pour pouvoir bénéficier de l’ACS : premièrement, résider en France d’une manière régulière ; deuxièmement, résider en France d’une manière stable ; et troisièmement, avoir des ressources légèrement supérieures au plafond de la CMU-C. En outre, l’ACS n’a pas vraiment convaincu beaucoup de personnes jusqu’à maintenant, puisque, seul un tiers des personnes concernées à ce dispositif, y ont effectivement souscrit.

L’Aide à la Complémentaire Santé implique quels droits ?

D’une part, l’aide à la complémentaire santé donne droit, durant un an, à une aide financière pour payer le contrat de complémentaire santé du bénéficiaire. D’autre part, elle permet de bénéficier d’une dispense totale d’avance de frais lors des visites chez le médecin. Concrètement, cette aide permet de réduire, et dans certains cas, de prendre en charge totalement, le montant de cotisation annuelle du bénéficiaire. De plus, on a aussi profit à des tarifs médicaux sans dépassement d’honoraires dans le cadre d’un parcours de soins coordonnés, quel que soit le médecin, même s’il pratique des honoraires libres (professionnels en « secteur 2 »), sauf en cas d’exigences particulières de la part du bénéficiaire (visite en dehors des heures habituelles de consultation, visite à domicile non justifiée…).

Les changements

Désormais, le dispositif permet non seulement de choisir parmi une dizaine de mutuelles à petit prix, mais aussi de ne pas avoir à avancer la part remboursée par la mutuelle. Le bénéficiaire a le choix parmi dix contrats ACS, types plus avantageux que ceux proposés jusqu’ici. L’ACS permet aussi de ne pas du tout avoir à avancer d’argent chez le médecin car à l’avenir, on n’avancera pas non plus la somme remboursée par la complémentaire santé.